Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Débattre du sens de l'école républicaine d'hier et d'aujourd'hui à partir du Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson


DENIS Daniel, KAHN Pierre


Il s’agit ici d’aborder le Dictionnaire de pédagogie pour tenter sur un double plan, d’en dégager certaines implications. Le premier plan concerne l’historiographie de la politique scolaire pendant la période étudiée qui est celle de la fondation de « l’école républicaine » (1878-1911). En nous appuyant sur trois exemples (la philosophie de l’intuition, la laïcité et la dualité sociale), nous suggérons qu’il est possible et souhaitable de contribuer à un renouvellement historiographique. Certes, celui-ci ne semble devoir concerner, pour l’essentiel, que les historiens de l’éducation. Mais ce n’est pas aussi certain qu’il y paraît et c’est pourquoi nous voulons intervenir sur le deuxième plan : l’usage actuel de la notion « d’école républicaine », prétendument référée aux fondateurs de la politique scolaire de la IIIe république est, en effet, omniprésente dans nos débats contemporains (1980-2000). Il nous paraît donc nécessaire de proposer une lecture critique permettant de confronter les discours réformateurs des autorités scolaires dont le Dictionnaire de pédagogie constitue un exceptionnel gisement avec les interprétations qui en sont faites par les auteurs qui, depuis quelques années, se qualifient eux-mêmes de « républicains ». Nous gageons que cette façon proprement française de poser le problème scolaire ne manquera pas d’être éclairée par les échanges avec les historiens et sociologues formés par l’école alémanique.


Voir le texte complet           Page précedente