Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Oralité et éducation: histoire d'une domination


LANGLOIS Roberte


La civilisation occidentale sait ce qu’elle doit à l’écrit, c’est pourquoi elle en a fait son principal objet de transmission, néanmoins, la crise de l’Ecole semble mettre à jour ses failles. Si la domination de l’écrit est un fait culturel et scolaire établi, n’a-t-on cependant pas oublié, voire sous-estimé, l’importance de la parole et de la culture orale à l’Ecole. Ce constat nous renvoie nécessairement à la genèse de notre système éducatif et à l’histoire des institutions qui l’ont portée. La crise de l’Ecole interroge ses racines mais aussi ses choix culturels, justifiant ainsi la quête historique de ce travail de recherche visant le couple oralité et éducation, bien souvent en tension. Ce court exposé interrogera l’histoire de la langue française mais aussi les idéaux humanistes qui ont placé la culture écrite comme valeur suprême à transmettre au dépend de l’oralité et de ses qualités opérantes entre générations. Il interrogera également l’oral à l’Ecole comme un symptôme récurrent des crises scolaires.


Voir le texte complet           Page précedente