Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Savoirs et expériences corporels - Autoformation par le tennis


PETER Jean-Michel


RESUME. De profondes transformations affectent aujourd’hui, dans tous les pays du monde, l’ensemble des systèmes éducatifs. A l’idée que l’enseignement s’acquiert sur les bancs de l’école se juxtapose la notion de « formation tout au long d’une vie », voire d’autoformation. Du même coup la hiérarchisation traditionnelle des savoirs semble remise en cause, et réhabilite la notion d’expériences, comme par exemple celles acquises par la pratique sportive. L’expérience corporelle peut être créatrice de savoirs, mais dans quelles conditions ? Comment se construisent ces savoirs et ces expériences ? L’objet de notre intervention est de décrire les pratiques corporelles du point de vue de l’expérience du sujet, des récits de vie. La pratique sportive, limitée dans notre observation à la pratique du tennis, est une expérience et une épreuve, utilisant l’action motrice, l’interaction émotionnelle, et la recherche de performance. L’exercice, l’entraînement, mettent en pratique le corps en lui donnant à la fois des modes d’évaluation objective de ses capacités et des modes de perceptions subjectives de ses vécus. La pratique corporelle peut être formative car elle permet une interaction de techniques, de savoirs faire et de savoirs être.


Voir le texte complet           Page précedente