Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Symposium "Emotions et compétences émotionnelles des personnels éducatifs et scolaires" : quels impacts sur la pédagogie et le bien-être au travail ?


GENDRON Bénédicte, LAFORTUNE Louise


Symposium : Emotions et compétences émotionnelles des personnels éducatifs et scolaires : quels impacts sur la pédagogie et le bien-être au travail ?

Pr. Bénédicte Gendron et Pr. Louise Lafortune

La succession des réformes du système éducatif, la dégradation des finances publiques en la matière, le mal-être et le malaise des enseignants et des responsables d’établissement face à des publics d’apprenants difficiles, de plus en plus confrontés à la violence et à la gestion de problème de délinquance au sein même des établissements …sont autant de tensions venant perturber les modes traditionnels d’enseignement, de management et de fonctionnement des différents personnels en éducation. Ils modifient les fonctions et les compétences éducatives requises. Par exemple, dans le contexte difficile de certaines zones d’éducation, la formation et l'animation des communautés éducatives repose encore davantage qu'ailleurs sur la qualité d’écoute, de gestion de conflit des enseignants, sur la qualité et le charisme autant des enseignants que du chef d'établissement, sur l'implication des équipes enseignantes et de la direction, nécessitant des personnels capables d'engagements forts et aptes à communiquer aussi bien entre collègues qu'avec les élèves. Les personnels éducatifs et scolaires sont-ils formés à ces nouveaux défis ? Sont-ils armés pour faire face à ses enjeux et nouveaux contextes ? Et sont-ils accompagnés dans ces changements ?
Au regard des plaintes récurrentes (essor de la violence, accroissement des incivilités, manque de respect à leur égard, faible motivation des élèves, problèmes affectifs et sociaux, faible reconnaissance sociale…) chez les personnels éducatifs et scolaires qui se sentent impuissants à combler des lacunes sur lesquelles ils n'ont peu ou pas de contrôle, et l’attention croissante portée aux notions de stress chez les enseignants, soulignent que l’acte d’enseignement, loin d’être purement cognitif est d’abord et avant tout un acte social et affectif où les émotions interviennent dans l’atmosphère de travail. Entre autres, nombre de recherches montrent que les émotions influent sur le bien-être professionnel et personnel des enseignants participant à la fois de la satisfaction professionnelle, la motivation, la santé et la performance ou à l’inverse peuvent être facteur de risque d’épuisement professionnel. Leurs régulations participent à l’adaptation aux changements. En cela, les métiers de l’éducation nécessitent donc des compétences émotionnelles. Ces compétences sont des compétences-clés dans les interactions sociales quel que soit le contexte. Leur développement promeut l'intelligence émotionnelle pour certains, ou constitue un véritable « capital émotionnel » pour d’autres et participe de la résilience de la personne face aux situations stressantes. D’ailleurs, nombre d’études confirment que les meilleurs programmes de prévention des comportements à risque incluent à leur base le développement de ces compétences. Ils sont une manière d'influencer les facteurs de protection et de risque communs à divers aspects de la promotion de la santé et de la prévention de comportements à risque. Aussi, ces compétences à elles seules, ne suffisent pas au maintien du bien-être au travail. Le soutien social et l’accompagnement aux changements sont nécessaires.
Aussi, l’analyse de la situation souligne une certaine urgence. Mais déjà, quelle est la place accordée aux émotions et aux compétences émotionnelles dans la réflexion sur les pratiques et les métiers de l’éducation et les formations des personnels scolaires et éducatifs ? En quoi modifient-elles la relation pédagogique et participent-elles aux conditions d’un climat favorable d’apprentissage et de travail ? Egalement, en quoi le développement des compétences émotionnelles et l’accompagnement au changement participent-ils du bien-être au travail du personnel éducatif et scolaire ? D’ailleurs, comment ces compétences sont-elles perçues chez ces derniers ? Aussi, sont-ils tous formés à ces compétences ? Enfin, où en est-on du point de vue de la réflexion sur ce domaine dans la communauté francophone ? A partir de regards croisés d’équipes d’horizon différents et pluriels (pédagogues, éducationnistes, psychologues, économiste des ressources humaines, européens et canadiens…), ce symposium se propose d’apporter des éclairages sur ce champ de recherches interdisciplinaires, et particulièrement de réfléchir et échanger sur la place des émotions et des compétences émotionnelles en éducation et leurs impacts sur la pédagogie et le bien-être au travail.


Voir le texte complet           Page précedente