Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
La mise en œuvre du processus de Bologne en France et en Allemagne. (représentations des acteurs)


SERBANESCU-LESTRADE Karin


Cet article aborde la question de la mise en œuvre, dans les institutions d’enseignement supérieur, du processus de Bologne en France et en Allemagne. La thèse défendue consiste à dire que les acteurs interviewés (vice-présidents, directeurs d’UFR, décans) s’inscrivent dans la logique du processus d’isomorphisme : coercitif, mimétique et normatif. Pour argumenter cette thèse nous insérons notre enquête dans la problématique plus globale de la réforme, par la création de l’offre de formations dans l’enseignement supérieur. Elle porte sur quatre institutions.


Voir le texte complet           Page précedente