Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
L’ « effet chercheur » dans l’observation des pratiques enseignantes : entre rationalité et subjectivité (Symposium n° 480 : Regards croisés sur le processus de recherche dans le contexte d’une approche clinique d’orientation psychanalytique)


CARNUS Marie-France


En s’appuyant sur une étude portant sur l’analyse didactique et clinique du processus décisionnel de l’enseignant, cette contribution se propose de montrer qu’au-delà de la stratégie de recueil et de traitement des données issues de l’observation des pratiques enseignantes la subjectivité du chercheur se combine de manière plus ou moins avouée à la démarche scientifique qu’il a choisie. Prendre en compte la posture du chercheur amène à évoquer les dimensions éthique et déontologique de la recherche sur les pratiques enseignantes. C’est aussi en quelque sorte une façon « d’objectiver la subjectivité » du chercheur – subjectivité constitutive des objets, théories, démarches, matériel et résultats de sa recherche, subjectivité empreinte d’une histoire et d’une trajectoire singulière.


Voir le texte complet           Page précedente