Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Dimension affective, travail en équipe de collègues et bien-être des personnels scolaires


LAFORTUNE Louise


Au Québec, les changements actuels en éducation visent la mise en place de cycles d’apprentissage. Pour assurer une continuité des apprentissages et des interventions, le travail en équipe-cycle de collègues, qui interviennent auprès des mêmes élèves sur deux années, devient une nécessité. Cependant, les personnels scolaires n’ont pas toujours développé l’habitude du travail en équipe de collègues ce qui génère des craintes, des inquiétudes, une certaine forme d’insécurité… Pourtant, les conclusions d’une recherche antérieure (Lafortune, 2004) a fait émerger la perspective que le travail en équipe-cycle, en équipe de collègues, pourrait contribuer à diminuer les situations d’épuisement professionnel. Ce constat est la base du présent texte qui présente les résultats d’une analyse des données de cette recherche en lien avec le bien-être des personnels scolaires et la dimension affective. Des questions comme les suivantes sont abordées : En quoi la concertation entre collègues peut-elle contribuer au bien-être professionnel ? En quoi le partage des pratiques et une certaine validation de ces pratiques peut-il diminuer certaines appréhensions à l’innovation ? En quoi le travail en équipe de collègues peut-il créer une sécurité favorable au bien-être professionnel ? En quoi peut-il favoriser la créativité, le goût d’innover et ainsi, susciter une satisfaction au travail ?


Voir le texte complet           Page précedente