Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Illusion de réalité et subjectivation dans un groupe d'analyse des pratiques enseignantes


PECHBERTY Bernard


A partir d’une expérience d’animation d’un groupe clinique d’analyse de pratiques enseignantes, conduit pendant quatre ans dans un lycée technique, il s’agira, à partir du matériel exprimé pendant les séances, de comprendre la valeur particulière de moments où le groupe - participants et animateur - a été envahi par une impression de quasi réalité objective concernant des ambiances de classes agressantes ou de discussions liés au travail en équipe, qui étaient rapportés dans les récits et les échanges. Ces moments d’objectivation de la pratique professionnelle induisent une illusion d’objectivité, d’éprouver dans le groupe le quotidien professionnel. Ces temps correspondent en fait à des dynamiques psychiques en partie inconscientes qui se produisent dans ce cadre spécifique de travail. J’analyserai ainsi deux moments qui indiquent une mutation psychique dans le travail d’analyse des pratiques, l’un qui a pris une valeur défensive, le second une valeur transitionnelle. Ces temps correspondent à certains enjeux qui concernent l’espace psychique groupal et la particularité du travail clinique en institution.


Voir le texte complet           Page précedente