Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
mobilisations de la forme "problème" dans les pédagogies de l'enseignement supérieur


LEMAITRE Denis


Dans l’enseignement supérieur - notamment dans les formations professionnalisantes - la forme « problème » connaît un certain développement dans le cadre des pédagogies actives. A l’appui d’une analyse de discours menée sur les actes des quatre éditions du colloque Questions de pédagogie dans l’enseignement supérieur, l’étude présentée ici a pour but de mieux cerner les raisons d’être des pédagogies du problème dans l’enseignement supérieur. Ces pédagogies se situent dans une double tension, d’une part entre les savoirs disciplinaires et les savoirs d’action, d’autre part entre le développement de la personne et sa socialisation au sein des groupes de travail. La présente étude montre que la forme « problème » est plus souvent conçue comme un outil pédagogique que comme une modalité de la pensée ou un objectif d’apprentissage. Les dispositifs ne créent pas tous les conditions d’une réelle problématisation.


Voir le texte complet           Page précedente