Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
les enseignants dans la liaison école collège en Champagne


HOURBLIN-LECLAIRE Brigitte


L’établissement, en France, de la scolarité obligatoire jusqu’à l’âge de seize ans en 1959, d’une part, et la création du collège unique par la réforme Haby mise en application à la rentrée 1977, d’autre part, ont posé la nécessité d’une continuité éducative entre l’école et le collège. Depuis cette date, des trois approches prônées par les textes officiels, harmonisation des programmes, accueil des néo collégiens et travail en commun des enseignants, seules, les deux premières sont opérantes. La dernière est en souffrance. Je formule l’hypothèse que les obstacles dans la collaboration enseignante entre les deux degrés sont liés à des différences culturelles et structurelles, à un défaut de méthodologie du projet, à des conduites de réunion débouchant sur des compromis et à des représentations professionnelles sociales et individuelles multiples. L’analyse, en Champagne Ardenne, d’un premier corpus, ensemble d’écrits élaborés par la hiérarchie et des formateurs de terrain et de comptes-rendus d’actions de liaison en éducation prioritaire, et d’un second corpus, somme de retranscriptions de réunions entre le 1er et le 2nd degré confirme cette intuition. Face à des propositions de projets de liaison sans enjeux concrets et opérationnels donc évaluables, les enseignants des deux degrés s’emparent alors de « zones de liberté » qui témoignent de leur résistance et d’un engagement personnel qui ne reste que statutaire. Les représentations sociales professionnelles s’organisent dans une structure non-autonome au cœur de laquelle on trouve les théories de l’apprentissage. En outre, l’analyse des réunions démontre chez tous les participants, qu’ils soient supérieurs hiérarchiques ou pas, un fort besoin de reconnaissance sociale. Si ce besoin est reconnu et satisfait, alors seulement une dynamique de travail en équipe dans la construction de projets précis au service de la continuité éducative entre les deux degrés pourra s’établir durablement.


Voir le texte complet           Page précedente