Logo AREF
ECSE
ABC Educ
SGBF SSRE
UHA
ULP
Nancy 2
Discrimination et favoritisme endogroupe entre élèves scolarisés en SEGPA et élèves scolarisés en dispositif ordinaire


SIMEONE Arnaud


Un des objectifs fixé aux Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (S.E.G.PA.) était d’éviter la relégation et la stigmatisation des élèves insérés auparavant dans les Sections d’Enseignement Spécialisé (S.E.S.). La recherche présentée ici fait l’hypothèse que la co-existence dans un même établissement scolaire de deux dispositifs, ordinaire et adapté, n’est pas une condition suffisante pour permettre la disparition de la distinction entre ces deux groupes d’élèves et le favoritisme endogroupe. Cette étude a porté sur un échantillon de 60 élèves de Quatrième d’un collège et a estimé l’amplitude de la discrimination entre ces deux groupes à l’aide d’une méthodologie de matrice d’allocation de ressources. Les résultats de cette étude montrent que les élèves des deux groupes pratiquent la discrimination intergroupe, ce phénomène étant beaucoup plus massif chez les élèves scolarisés en S.E.G.P.A. que chez ceux scolarisés en enseignement général.


Voir le texte complet           Page précedente