Reprendre ses études

Beaucoup de personnes dans la vie professionnelle ont déjà souhaité un jour reprendre ou continuer leurs études. Cela est en général motivé par la volonté d’améliorer leurs compétences pour avoir un meilleur statut et salaire, ou par le désir de changer complètement de carrière.

Si vous souhaitez mettre à jour vos compétences, les développer dans le but d’améliorer votre statut dans une entreprise ou monter en grade en tant que fonctionnaire, la formation que vous allez suivre sera considérée comme une formation continue. Lorsque vous entamez des études pour changer complètement de carrière, celles-ci sont considérées comme une formation initiale.

Comment s’y préparer ?

Lorsque vous décidez de reprendre vos études, il serait judicieux de faire un bilan de vos compétences actuelles. Si vous souhaitez obtenir un diplôme, il serait intéressant de se renseigner sur un certificat de validation des compétences acquises (VAE) qui est délivré si le candidat maitrise déjà les compétences visées par le diplôme.

Dans le cas contraire, vous avez probablement déjà choisi le domaine de vos études, mais il est très important de réétudier les domaines d’activités susceptibles de vous intéresser pour n’en retenir que ceux qui sont propices à l’emploi ou les secteurs en pleine croissance.

Il peut aussi s’avérer pratique de s’adresser au fond de gestion des congés individuels de formation (Fongecif) qui peut vous accompagner dans votre démarche.

Trouver un financement

Pour financer ses études, plusieurs possibilités s’offrent à vous selon votre projet d’études. Si vous souhaitez une formation continue, aussi dite qualifiante, le compte personnel de formation (CPF) peut vous accompagner.

C’est un compte rattaché au salarié qui lui permet d’accumuler une somme à utiliser lorsqu’il souhaite faire une formation qualifiante et lui garanti des jours de congé.

Si vous optez pour une formation de reconversion, le projet de transition professionnelle (PTP), vous accompagne dans votre démarche. Similaire au CPF, il différe du premier uniquement par le motif de la formation qu’il accompagne, ici une formation initiale.

Hormis le CPF et le PTP, il est également envisageable d’obtenir une aide de la part de l’État ou des conseils régionaux.

Quel mode de formation ?

Quand il s’agit de choisir les modalités d’apprentissage, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez décider de démissionner pour vous consacrer à vos études si vous avez opté pour une formation initiale. Dans ce cadre vos modalités d’apprentissage seront classiques (cours à temps plein en classes ou amphis). Cette option est généralement la plus risquée.

Ensuite, vous pouvez étudier et travailler à mi-temps. Dans ce cas, grâce à vos congés de formations ou à une modification de vos missions professionnelles, vous pourrez par exemple travailler pendant 6 mois par an et vous former durant les 6 autres mois.

Aussi, vous pouvez vous former par les plateformes E-learning tout en travaillant à temps plein. Il s’agira ici de prendre des cours à distances via des supports digitaux et garder en même temps son travail. Cette modalité de formation bien que très viable pour votre emploi du temps, peut s’avérer difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *